Le Père Imaginaire

Compagnons d'arme

Au milieu des hommes venus d'" Andalucia "
Apparaît mon père et à deux pas
Derrière lui ma mère, Maria.
A califourchon sur ses hanches
Je me penche et regardant mon père
Je lui tends mes petits bras tout dorés.
Mon père, ce héros plus qu'adoré.


Vêtu d'une rouge chemise,
Pantalon de velours frappé,
De ces habits un peu passés
Mais toujours propres et repassés.

Sous son chapeau tressé de paille
Sa fière allure était de taille
A défier la terre entière
D'un seul battement de paupière.

De sa veste poche du bas
Il tire une blague à tabac,
Un peu de papier qu'il encolle
Puis entre ses doigts la cajole.

Quand il promène son regard
Sur ses compagnons d'armes,
Destin fait de sang et de larmes.
Il se dit qu'il n'est pas trop tard.
Soudain il se dresse, bien d'aplomb
Tel un boxeur au son du gong.

Ecoutez bien vous tous ici,
Là, maintenant, je vous le dis
Chacun sait ce qu'il lui en coûte
De vivre et de gagner sa croûte.

La mine, une rude école
A la peau toujours elle te colle,
Depuis tout petit elle nous suit
Et nous déguise de sa suie.

T'as pas le choix quand t'es un mioche
Et qu'il te faut gagner ton pain
A décharger des gailletins
Mets toi bien çà dans ta caboche ! (bis)


Quand on est tout au fond du trou,
Plus aucun de nous se la joue.
Enfonce toi bien ça dans ta tête de pioche
T'es pauvre et moche.

Tous autant que nous sommes là,
Serions-nous des mulets de bât ?
Rien de plus que de braves bêtes
Qui font oui d'une seule tête ?

Regardez-vous peuple des mines
Le temps n'est plus aux tristes mines.
C'est le moment d'aller au charbon
Chez-nous, c'est une tradition.

Je pense à eux, à tous nos gosses
Qui ne connaissent que la fosse,
Ça serre les dents, ça trime, ça bosse
Pas question de fée Carabosse (bis)


De citrouille qui devient carrosse
Mais bien d'un cul de basse-fosse
Ils nous regardent sans rien comprendre
C'est ça la vie ? Autant la rendre.

A vous curés, à vous bourgeois,
Je vous le dis à haute voix
Que cela plaise ou pas à Dieu,
On va changer tout ça messieurs.

Pense bien à toute ta rogne
Concentre-toi sur elle et cogne.
Alors comme un coup de grisou
Tu te libéras de tout.

C'est ça ton futur salaire,
C'est ça, ou te terrer et te taire.


Liberté, liberté à chaque instant je te courtise
Ton doux parfum me grise.
Liberté, liberté ton doux parfum me grise
A chaque instant je te courtise.

Ça sera ton futur salaire
Contre un futur totalitaire.

Assassins, voleurs, exploiteurs
Plus jamais notre cœur ne connaîtra la peur

Inscription à la news letter du musicien Enrique Salavador

Pour recevoir toutes les actualités

Votre mail

Inscription  

Enrique Salvador musicien, auteur, compositeur, interprète
accueil du musicien, auteur, compositeur, interprète
acheter le CD
ecoutez les extraits de l'album
lire les textes
lire le texte la belle havanaise
lire le texte le père imaginaire
lire le texte Compagnons d'armes
lire le texte Dicenque
lire le texte Boddy and Soul
lire le texte Saphir Blues 1ère partie
lire le texte Saphir Blues 2ème partie
lire le texte Noces
lire le texte Vogue la Pirogue
pas de texte
lire le texte Le nouveau Millénaire
lire le texte Troubadours

LES BEAUX BLEUS DE MON ÂME premier album (sortie octobre 2011), est l'aboutissement d’un travail personnel et collectif.

Sa forme littéraire, poétique et musicale s’apparente à un livret. Mots ciselés, musiques colorées, épicées… ont donné ce CD insolite où chaque morceau est un tableau qui nous embarque dans un univers particulier, vers une rencontre, un voyage.

Les cinq musiciens , Christophe PUCCIO, piano, Rolland GALLINA, trompette, Vincent CHOBLET percussions , Eric FLANDRIN, batterie, Hans KOLBE, contrebasse et le chanteur du sextet « Enrique SALVADOR » développent une musicalité personnelle et originale.

" Curieux du monde, ces nomades de la musique mêlent le Jazz à la Salsa, la musique brésilienne aux sonorités africaines et maghrébines et de ces rencontres, naît une véritable Odyssée.

Car l’Odyssée est un grand conte et les paroles et la musique d’Enrique SALVADOR ont le souffle des grandes traversées. "

Marie CANAL, poète, écrivain

Je partage cette belle aventure avec mes compagnons
musiciens, souffleurs et frappeurs, tous grands
amateurs de swing, de duende et de groove:

Christophe PUCCIO, piano
Vincent CHOBLET, percussions
Rolland GALLINA, trompette
Hans KOLBE, contrebasse
Eric FLANDRIN, batterie

site rêvé et réalisé par com-and-sites.net

Enrique salvador , musicien, auteur , compositeur et interprète de musique jazzy, latino-jazzy