Le Nouveau Millénaire

Ça s'est passé l'été
Du nouveau millénaire
Par une nuit d'un bleu profond
J'me baladais le nez en l'air.

De puissants luminaires
A des années-lumière
Irradiaient toute l'atmosphère
D'un éclat diamantaire.

Face à moi les Corbières
Toutes taillées dans la pierre
A l'horizon se découpaient
En toile de fond

Cette terre et ces tas de pierres
Furent les témoins orgueilleux
D'une époque guerrière vouée
A la gloire de Dieu.

Aujourd'hui elles s'érigent
En gardiennes de ces vestiges
Et nous racontent ce qui suit
Par la bouche caillouteuse des puits.

Me voici sur les lieux
Les ruines de nos aïeux.
Me révélaient tel un grimoire
Pourquoi pour qui ? Surtout à qui
profite toute cette gloire ?

De dantesques visions
Fruit de mes élucubrations
Dans ma tête en ébullition
Firent leurs apparitions.

Des hommes aux visages difformes
Tout autant que les corps
Dans cette distribution hors norme
Prenaient place dans le décor

Surgissant d'une toile
A la façon d'un Jérôme Bosch
Ou d'un Dali, quand il dévoile
Ces corps enfouis dans la roche.
Tout par magie devenait " boig "
Tout par magie devenait " boig ".


Voyez la mort dans les regards
Des guerriers et des religieux
Et son reflet dans les yeux hagards
Des innocents implorant les cieux !

La Mort régnait en maîtresse des lieux
redoutable mercenaire à la solde de deux
puissants commanditaires :
Les inséparables, Dieu et le Diable

Sans le moindre état d'âme
Ces deux là, se partageaient les infâmes Entre quatre yeux
Un trafic juteux
Le marché aux âmes.

L'essence même de l'être
Nue comme un ver peut l'être.

Je voyais des milliers d'hommes
Aveuglés par la " Sainte Haine "
Et sans éprouver la moindre peine
Se pourfendre en deux comme on fend une pomme.

Qu'ils soient maures, juifs ou chrétiens
Ou d'une autre confession
Tous sans la moindre distinction
Avec entrain crevaient comme des chiens.

Pauvres riches ou gentilshommes
Quel que soit leur titre ou leur rang.
La Mort par le sang, unit les hommes
Quel que soit leur titre ou leur rang

Sous leur rude cote de maille
Tels des amants s'entremêlant
Leurs tendres et chaudes tripailles
Se mélangent intimement.

Pauvres riches ou gentilshommes
Quel que soit leur titre ou leur rang.
La Mort par le sang, unit les hommes
Quel que soit leur titre ou leur rang

Inscription à la news letter du musicien Enrique Salavador

Pour recevoir toutes les actualités

Votre mail

Inscription  

Enrique Salvador musicien, auteur, compositeur, interprète
accueil du musicien, auteur, compositeur, interprète
acheter le CD
ecoutez les extraits de l'album
lire les textes
lire le texte la belle havanaise
lire le texte le père imaginaire
lire le texte Compagnons d'armes
lire le texte Dicenque
lire le texte Boddy and Soul
lire le texte Saphir Blues 1ère partie
lire le texte Saphir Blues 2ème partie
lire le texte Noces
lire le texte Vogue la Pirogue
pas de texte
lire le texte Le nouveau Millénaire
lire le texte Troubadours

LES BEAUX BLEUS DE MON ÂME premier album (sortie octobre 2011), est l'aboutissement d’un travail personnel et collectif.

Sa forme littéraire, poétique et musicale s’apparente à un livret. Mots ciselés, musiques colorées, épicées… ont donné ce CD insolite où chaque morceau est un tableau qui nous embarque dans un univers particulier, vers une rencontre, un voyage.

Les cinq musiciens , Christophe PUCCIO, piano, Rolland GALLINA, trompette, Vincent CHOBLET percussions , Eric FLANDRIN, batterie, Hans KOLBE, contrebasse et le chanteur du sextet « Enrique SALVADOR » développent une musicalité personnelle et originale.

" Curieux du monde, ces nomades de la musique mêlent le Jazz à la Salsa, la musique brésilienne aux sonorités africaines et maghrébines et de ces rencontres, naît une véritable Odyssée.

Car l’Odyssée est un grand conte et les paroles et la musique d’Enrique SALVADOR ont le souffle des grandes traversées. "

Marie CANAL, poète, écrivain

Je partage cette belle aventure avec mes compagnons
musiciens, souffleurs et frappeurs, tous grands
amateurs de swing, de duende et de groove:

Christophe PUCCIO, piano
Vincent CHOBLET, percussions
Rolland GALLINA, trompette
Hans KOLBE, contrebasse
Eric FLANDRIN, batterie

site rêvé et réalisé par com-and-sites.net

Enrique salvador , musicien, auteur , compositeur et interprète de musique jazzy, latino-jazzy